Précommandes : pourquoi ?

Mis à jour : nov. 7

Aujourd'hui c'est le grand jour, nous lançons les pré-commandes des trois livres publiés par Gorge bleue. Pour recevoir En Arden, Pas de bougie bougie suivi de Shakesqueer : la querelle ou Le silence qui cache la forêt près d'un mois avant sa sortie en librairie, dans votre boîte aux lettres, avec une petite carte postale qui dit un grand merci, ça se passe ici !


Pourquoi des pré-commandes ? (si la promesse d'un joli paquet, d'une carte postale et d'un grand merci vous suffit, vous n'avez pas besoin de lire la suite )


-------------------------------------------------------------------------------


Attention tartine coulisses métiers du livre ! (je trouve que le monde de l'édition sait s'entourer de mystères, mais moi j'aime bien raconter, et puis j'apprends ce nouveau métier, ça me fait plaisir de vous en dire un peu plus, sur le pourquoi du comment)

La pré-commande n'est pas un financement participatif : les livres verront le jour sans condition, que vous décidiez de les découvrir en librairie, en bibliothèque, en troc etc., aujourd'hui, dans deux semaines ou dans six mois, un an, dix ans. Car non, les livres n'ont pas de date de péremption !


La pré-commande est ce qu'on appelle (dans le jargon du métier) de la vente en direct, contre la vente sur point de vente (librairie, etc.). Elle permet de s'affranchir de la part revendeur, et de récupérer la part transport et la part libraire. C'est évidemment plus avantageux, financièrement, pour la maison d'édition.


Une chose importante : je suis également libraire à mes heures perdues (!), loin de moi l'idée de faire sans ce maillon fragile de la chaîne du livre. C'est la raison pour laquelle je ne communique sur la vente en ligne que pendant ce mois et demi de pré-ventes, avant la sortie officielle des livres en librairie. Il s'agit de deux temps différents, et une fois le temps des librairies venu, je suis la première à réorienter les gens qui souhaitent se procurer les livres vers leur libraire de quartier.


Un autre point, qui explique un peu pourquoi nous lançons des pré-ventes : les éditions Gorge bleue ont été créées avec l'objectif d'être un lieu d'expérimentation, un laboratoire de pratiques concernant le livre. Nous avons pensé le budget des éditions en lien avec la professionnalisation de nos partenaires. Ainsi, nos illustratrices (übertalentueuses), notre graphiste (oh la la parlons-en), mais surtout nos auteur.ice.s (vraiment hâte de vous les présenter), sont rémunéré.e.s à la date de sortie des livres en librairie.


Dans l'édition traditionnelle, hors à-valoir, les auteur.ice.s sont souvent rémunéré.e.s en fonction des ventes, cela permet le plus souvent à la maison d'édition de sortir le livre avec un budget réduit, mais cela fait aussi peser un risque sur la rémunération de l'auteur.ice, qui se voit précarisé.e. Les dimensions de la maison (aucune charge fixe, aucun loyer, aucun salarié), le nombre de parutions annuelles réduit, le "petit" tirage, nous permettent d'expérimenter des choses, de travailler vers une professionnalisation des "créatifs" du livre.

C'est un équilibre difficile, un pari, et choisir de les rémunérer en amont veut dire que le budget de la maison d'édition avant la parution (les illustratrices, les auteur.ice.s, l'imprimeur) explose un peu. Nous avons eu la chance d'être soutenus dès le départ, financièrement, pour se lancer, et pour cette seconde salve de parutions, nous avons demandé de l'aide à la région.


En effet, je ne vous apprends rien, l'année qui vient de s'écouler était un peu bizarre, probablement pas le meilleur moment pour lancer une maison d'édition, mais on s'est bien amusé.e.s quand même, oh oui.

L'argent récolté pendant les pré-commandes nous permettra de pouvoir régler tout le monde avant la parution en librairie. Si les pré-commandes fonctionnent, cela sera un coup de pouce, très, très bienvenu, mais quoi qu'il en soit, les livres sortiront et vous pourrez les trouver chez votre libraire à partir du 2 novembre prochain.


Merci pour votre attention !

© 2020 Gorge bleue