Masse critique : Zagzaguel

Au mois de janvier, Babelio a organisé une #massecritique dédiée à la fiction. Les maisons d'édition ont envoyé leurs titres sélectionnés à des lectrices et lecteurs qui se sont engagés en retour à lire et écrire une critique dans un temps imparti. Nous avons saisi cette chance, alors qu'il a été compliqué d'aller à la rencontre du lectorat, d'aller toucher des personnes séduites par la couverture et le résumé des livres.


Pas de bougie bougie et Shakesqueer: la querelle sont deux pièces de théâtre abordant deux thèmes très différents mais très actuels.


La première met en scène Amélia qui, à 81 ans, trouve qu'il est tant pour elle de mourir et demande de l'aide à ses proches. Même si cela à première vue semble tragique, on rigole beaucoup avec le caractère de la protagoniste et les différents personnages qui gravitent autour d'elle ( caricaturaux mais qu'on aime quand même). Bien sûr, on traite évidemment du suicide assisté, de sa place dans notre société, des qu'en-dira-t-on, de la peur de la mort, du droit à la dignité, etc... Bref, une pièce très dynamique, on ne s'ennuie pas et on réfléchit sans s'en rendre compte!

Pour la deuxième, on est sur une crise de couple quand la vie professionnelle et privée se percutent, que peut-on faire ? Rachel et Inès sont mariées et vont avoir un enfant, mais elles sont aussi très engagées : l'une dans la politique pour devenir présidente et l'autre dans une organisation écologiste. Comment peuvent-elles mener de front ces deux vies qui vont changer?

Ici, on rigole moins, du moins j'ai moins rigolé et je pense que l'éditeur a bien fait de mettre cette pièce en second, on est très proche de ce qui se passe en ce moment. J'ai moins de recul pour apprécier à juste titre cette pièce. Là encore beaucoup de choses sont abordées et tant mieux, on passe du bon temps et on réfléchit.

Ce qui a pu me perdre parfois, c'est l'abondance de jeux de mots, et de références que je n'ai pas toujours, qui m'ont un peu fait ralentir ma lecture. Je pense que joués, cela passe largement mieux. En tout cas j'ai une préférence pour la première pièce, c'est incontestable.


Je remercie Babelio et l'éditeur Gorge Bleue de m'avoir fait découvrir ces pièces par le biais de la masse critique. Je n'oublierai pas le personnage d'Amélia !


> lire les autres critiques sur Babelio

Posts récents

Voir tout

Masse critique : Loeva

Au mois de janvier, Babelio a organisé une #massecritique dédiée à la fiction. Les maisons d'édition ont envoyé leurs titres sélectionnés à des lectrices et lecteurs qui se sont engagés en retour à li

Masse critique : Audrey

Au mois de janvier, Babelio a organisé une #massecritique dédiée à la fiction. Les maisons d'édition ont envoyé leurs titres sélectionnés à des lectrices et lecteurs qui se sont engagés en retour à li

Masse critique : Vanessa

Au mois de janvier, Babelio a organisé une #massecritique dédiée à la fiction. Les maisons d'édition ont envoyé leurs titres sélectionnés à des lectrices et lecteurs qui se sont engagés en retour à li

© 2020 Gorge bleue